Management - - Juliette Vergnaud

Pourquoi choisir (ou non) de manager vos équipes au chiffre ?

Le management d’équipe ne s’improvise pas. Pour que toute la team avance dans la même direction et que le chiffre d’affaires de votre salon ou de votre institut se développe, il faut donner à chacun des lignes directrices claires. Les chiffres peuvent être des éléments faciles à expliquer aux salariés pour atteindre certains objectifs. Mais les chiffres n’ont-ils que des vertus ? Les objectifs chiffrés ne seraient-ils pas à limiter ? Flexy fait le point sur cette méthode de management pour l’adapter de manière bienveillante à votre business.

Le management au chiffre permet d’impliquer ses salariés

Pour qu’un management soit efficace, il faut savoir être à l’écoute de ses salariés. Il est en effet primordial pour la santé d’une entreprise que les managers soient présents physiquement pour leur équipe et qu’ils en soutiennent moralement chaque membre.
Un entretien individuel régulier avec chacun peut être un bon moyen de mettre tout à plat. C’est le moment également de demander à son salarié : “Quels objectifs vous fixez-vous ?” Cette question peut nécessiter une réponse chiffrée. Et dès lors que le salarié a lui même choisi (avec votre aide) quels objectifs réalistes il se fixait, son implication va être plus grande.
Par exemple, si un membre de l’équipe est responsable de la boutique en ligne, vous pouvez lui demander quels sont les objectifs qu’il compte réaliser à la vente pour telle ou telle catégorie de produits.

À LIRE AUSSI

Management, comment dynamiser votre équipe

Le management au chiffre aide l’équipe à progresser

Sans faire de comparaisons entre les membres de l’équipe, vous pouvez avancer des chiffres pour montrer les progrès de chacun dans tel ou tel domaine. L’idéal est de faire une réunion hebdomadaire qui réunit tout le monde. En plus de montrer les améliorations, vous pouvez trouver une solution de manière collégiale pour résoudre un problème qui impacte tout le monde. Par exemple, vous pouvez réfléchir ensemble à optimiser l’agenda en ligne du salon ou de l’institut pour éviter les no shows. Une fois les idées avancées, donnez des objectifs chiffrés qui apporteront un cadre concret (sur les délais et sur les attentes).

Le management au chiffre favorise le développement individuel au sein de l’équipe

Donner des objectifs chiffrés à chacun peut aussi motiver, donner une impression de nouveauté, de renouvellement dans son travail. C’est l’idée du challenge adaptable sur des missions essentielles comme pour des missions secondaires. L’objectif chiffré permet de
donner un but à atteindre. Il peut y avoir d’ailleurs plusieurs échéances : hebdomadaire, trimestrielles, annuelles.  La difficulté des objectifs chiffrés doit varier pour les atteindre (pour les petits objectifs), mais aussi pour avoir l’impression d’apporter des éléments importants à l’entreprise (pour les gros objectifs).
Par exemple, vous pouvez donner comme objectif hebdomadaire à un de vos employés d’enregistrer deux nouvelles personnes sur le fichier clients. Comme objectif annuel, vous pouvez lui demander d’augmenter de 10% son chiffre d’affaire par rapport à l’année précédente.
Bien sûr, pour donner envie d’atteindre ces objectifs, vous devez à votre tour évoquer la récompense en cas d’atteinte des objectifs fixés. Cela peut être une prime ou un autre avantage selon les besoins du principal intéressé.

À LIRE AUSSI

Le secret pour analyser les statistiques de votre salon en 10 minutes par jour

Sachez utiliser les chiffres pour valoriser vos équipes, pour les challenger. Adaptez-vous à la personnalité de vos employés pour qu’ils soient en accord avec les propositions avancées. Réfléchissez avant de suggérer des objectifs chiffrés pour ne pas aboutir à l’effet inverse de ce que vous souhaitiez au départ : démotivation et stress.
Voici quelques arguments qui s’opposent au management au chiffre. A vous ensuite de décider si vous êtes plutôt favorable ou défavorable à ce mode de fonctionnement.

Le temps passé à chiffrer coûte cher

Elaborer des objectifs chiffrés prend du temps. En effet, il faut adapter les challenges à chacun. Ne mettez pas le même pourcentage de progression à un junior qu’à un senior. D’une part ils n’en sont certainement pas au même point au commencement du challenge, d’autre part, ils n’ont pas les mêmes attentes de leur job. Ce temps que vous passez à élaborer des stratégies chiffrés pour  chacun vous coûte de l’argent, car c’est du temps que vous ne passez pas à accroître votre chiffre d’affaires. Votre coeur de métier se trouve ailleurs, vos envies certainement aussi. Ne vous perdez pas dans des calculs chronophages et coûteux. Faites ressortir régulièrement des chiffres impactants, mais ne décortiquez pas toutes les facettes du métier avec des pourcentages indigestes.

À LIRE AUSSI

Trucs et astuces pour optmiser votre gestion du temps

Le management au chiffre peut être angoissant

Les objectifs chiffrés auraient donc des effets néfastes sur la santé de vos salariés. D’après la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (enquête de 2015), le management au chiffre augmenterait de plus de 50% les symptômes dépressifs chez les employés concernés.
Ce que l’on constate en effet, c’est que le management au chiffre, surtout dans les grosses structures, déshumanise les relations de travail. Le chiffre ne prend pas toujours en compte les contraintes des personnes. Atteindre un objectif chiffré met souvent beaucoup de pression sur l’équipe, entre peur de l’échec et course pour y arriver.
Sans aller jusqu’à faire un planning à la carte pour chaque salarié, vous pouvez optez pour des objectifs chiffrés réalisables, qui tiennent compte des envies des uns et des autres. Assurez-vous bien que chacun est en phase avec ses objectifs et que la raison de les atteindre est assez forte.
Par exemple, pourquoi ne pas proposer un objectif chiffré sur l’application mobile au junior de votre équipe : “Pour le mois prochain, j’attends de toi que tu me proposes 20 idées en plus pour des notifications push efficaces.” Donnez alors un pourcentage de conversion et une raison d’atteindre cet objectif.

Les objectifs chiffrés manquent de sens

Pourquoi les objectifs chiffrés peuvent-ils déprimer ? Parce que les personnes qui sont censés les réaliser ne comprennent pas forcément pourquoi ils doivent faire telle ou telle tâche. Ils passent des heures à oeuvrer pour atteindre quelque chose qui ne signifie concrètement rien pour eux. Résultat ? Les employés avancent chacun de leur côté sans réelle cohésion. Face à cette incompréhension, ils finissent par se démotiver.
Le sens des tâches effectués disparaît parfois au profit d’actions mécaniques.
Bien sûr, ces situations sont un peu extrêmes, mais veillez à ne pas laisser s’installer un cercle vicieux. À chaque étape de vos meetings< (collectifs ou individuels), demandez à vos salariés s’ils ont compris ce que vous leur proposez, demandez-leur ce qu’ils pensent des objectifs fixés. Un collaborateur qui se dit qu’un objectif est inatteignable ou inutile ne va de toute façon pas remplir sa mission avec succès. Tout le monde serait perdant et l’image renvoyée aux clients peut elle aussi être néfaste. Apprenez à ne pas être dans la démesure pour emmener votre équipe plus loin.

Avec tous ces arguments, à vous de décider si le management au chiffre est fait ou non pour vous. Gardez surtout en tête qu’une bonne direction d’équipe se fait surtout avec des qualités humaines et que les chiffres sont seulement des outils et des moyens de mettre en place les challenges. Flexy est là pour vous guider et vous montrer comment grâce à notre logiciel, vous pouvez faire ressortir les meilleures statistiques utilisables pour votre business. Profitez dès à présent d’une démonstration gratuite !

Businesscoiffureesthétiquemanagementspa

Rédigé par
Juliette Vergnaud

Juliette Vergnaud

Après avoir occupé le poste de rédactrice en chef adjointe pour le site du magazine Vogue, j'ai rejoint le site du magazine ELLE pour y décrypter les dernières innovations soins et coiffure en qualité de cheffe de service Beauté. Je me suis ensuite orientée vers une entreprise digitale: Birchbox au poste de directrice des opérations éditoriales. Aujourd'hui consultante éditoriale notamment pour Lancaster, j'adore dénicher des bons plans et raconter pour les marques des histoires qui font rêver.