Actu - - Leslie Bazelot

Coronavirus : les conséquences sur le business de la beauté

L’épidémie du Covid-19, également nommé Coronavirus, s’étend. Les conséquences commencent à se faire sentir et deviennent pénalisantes pour de nombreuses entreprises et commerçants. Explications.

De l’inquiétude des commerçants au ralentissement de l’activité

Alors que le nombre de personnes contaminées par le Coronavirus augmente en France et que les mesures de quarantaine se multiplient, la peur grandit. L’étude réalisée par l’IFOP  montre que la population française à 54% est inquiète à l’idée de fréquenter des lieux publics ou les transports en commun. Ces craintes exprimées concernent grimpent à 56 % chez les utilisateurs quotidiens des transports collectifs. Ce degré d’inquiétude est le plus important jamais observé à l’égard d’un virus (35% pour la grippe aviaire en 2006, 35% pour la grippe A en 2009 et 55% pour Ebola en 2014).

Si l’impact dans la vie quotidienne est plus limité, il reste non négligeable. En effet, le niveau d’inquiétude exprimé à l’idée d’aller dans un salon ou faire ses courses s’élève tout de même respectivement à 41% et 31%.

En outre, dans les secteurs accueillant du public dans leurs locaux, comme les instituts de beauté, les spas, les salons de coiffure, barbier ou autre centre de beauté, la peur prend place dans le paysage. On a pu le constater récemment avec l’annonce de l’annulation du Congrès Esthétique & Spa, la crise sanitaire a ses premières conséquences directes.

S’il est encore trop tôt pour mesurer réellement l’impact que peut avoir l’épidémie Covid-19 (Coronavirus) sur l’économie, le ralentissement de l’activité pointe déjà le bout de son nez.

Une nouvelle étape de l’épidémie et un nouveau visage pour le Coronavirus

« Une nouvelle étape de l’épidémie est franchie », a indiqué le ministre Olivier Véran. Avec l’étendue de l’épidémie et les nouveaux cas d’infection au Covid-19 en France, la population commence à s’agiter. Certains utilisateurs de Twitter ont eu l’idée de lancer un hashtag humoristique pour tenter d’atténuer le phénomène de psychose qui s’étend face à la propagation du virus : #ContamineUnTitre

Alors que les Français essaient de dédramatiser, les secteurs accueillant du public dans leurs locaux (comme les lieux de beauté et de bien-être) sont tout de même mis à mal et la clientèle déserte progressivement.

Les règles à adopter en salon pour contrer la propagation du Coronavirus

Les chefs d’entreprises ont reçu une lettre rappelant les directives et précautions à prévoir pour s’assurer de la bonne tenue des mesures de protection en entreprise.

Il semble évident que dans le contexte de crise sanitaire actuel, les salons de beauté doivent redoubler d’attention et prévoir d’intégrer les mesures de protection dans leurs différents protocoles de soin.

Des règles ? Oui, mais pour qui ! Ces mesures doivent pouvoir être partagées tant en interne (auprès des différents collaborateurs) qu’avec le public reçu.

  • Mettez à disposition de tous des solution hydroalcooliques par exemple.
  • Suggérez aux collaborateurs de porter des masques pour les prestations proches du visage (à noter : les masques chirurgicaux ne sont recommandés par le ministère de la Santé que pour les personnes revenant de zones à risque ou déjà infectées par le virus)
  • Invitez les collaborateurs à se laver les mains plus régulièrement
  • Rappelez à tous la « bonne » façon d’éternuer (non pas dans la main, mais dans le coude)

Envie de trouver le bon outil pour vous développer ?
Testez le logiciel tout-en-un approuvé par les meilleurs de votre secteur. Demandez votre démo gratuite !

Champ requis

Champ requis

Champ requis

Adresse mail à renseigner, vérifier le format Votre email est nécessaire pour pouvoir organiser la demo avec votre conseiller. Pas de spam promis

Numéro de téléphone requis, vérifier le format

Champ requis

Champ requis

 

Businesscoronavirus

Rédigé par
Leslie Bazelot

Leslie Bazelot

Tombée un peu par hasard dans l’univers de la mode et de la coiffure, c’est au coeur de la rédaction du magazine Biblond.com que j’apprends et je découvre ce secteur fascinant. Après 6 ans à suivre les créations et les actualités du monde de la coiffure, j’ai ensuite fait mes armes en tant que freelance pour accompagner des marques comme Jean Claude Aubry, Christophe Robin dans leur communication. J’ai également exploré les enjeux du B to C et de l’e-commerce cette fois, en participant à la rédaction pour le blog Birchbox. Aujourd’hui, ce qui m’anime ? Le partage de bonnes pratiques et astuces business.