Actu - - Leslie Bazelot

7 astuces pour sécuriser sa trésorerie dès le déconfinement Covid-19

Les salons de coiffure et instituts ont été durement touchés par leur fermeture administrative imposée par l’état. Alors que la pandémie de COVID-19 oblige les gérants à mettre en oeuvre tout un ensemble de mesures de protection coûteuses, de nombreuses entreprises se retrouvent dans une situation difficile. 37% affirmaient pendant le confinement être déjà en sursis en terme de trésorerie. L’arrêt des ventes et l’accumulation des charges pèsent lourd. Il s’agit alors pour cette reprise d’être prévoyant de trouver des moyens de sécuriser sa trésorerie.

1. Opter pour l’acompte pour sécuriser sa trésorerie

Dans les activité de service, il n’est pas rare d’exiger un acompte pour sécuriser sa trésorerie et s’assurer de la venue de ses clients. Au moment où le client réserve, demandez lui de verser soit une somme fixe, soit un pourcentage du total de la prestation. Ce paiement vous permet d’avoir une meilleure visibilité de votre chiffre d’affaires et de renflouer rapidement votre trésorerie. Autre avantage de l’acompte :  fini les rendez-vous non honorés.

L’effet psychologique de l’acompte est important. Le client qui a versé un acompte ne souhaite pas perdre cette somme. L’acompte à la réservation est une forme de garantie que vos clients vont honorer leurs rendez-vous et donc que vous encaisserez la totalité des sommes (si le paiement total n’a pas déjà été réalisé en ligne) !

Flexy vous propose grâce à son logiciel de prendre des acomptes à la réservation ou le paiement total des prestations en ligne. Pour faire un tour de cette fonctionnalité, demandez votre démo !

banner ebook flexy no show

2. Privilégier les prestations et produits les plus rentables

Il n’est pas question, en cette période, de se disperser sur un trop grand nombre de prestations à la fois. En effet, la dispersion est consommatrice de ressources, de stocks, de frais généraux. Il semble plus pertinent, en cette reprise, de se focaliser en priorité sur les prestations à plus forte marge. En pratique, pour les identifier, il vous faut vous plonger dans quelques calculs et disposer d’analyses de prix de revient fiables. Sinon il vous suffit de vous plonger dans vos statistiques. Le logiciel Flexy propose un rapport dédié sur les prestations les plus rentables.

3. Vendre des bons cadeaux en ligne pour sécuriser sa trésorerie

Vendre des chèques cadeaux en ligne, c’est comme prêt sans intérêt pour sécuriser sa trésorerie. La vente de bons cadeaux en ligne est un excellent outil pour faire entrer de l’argent et sécuriser sa trésorerie pour un temps. Vous pouvez faire la promotion des chèques cadeaux auprès de vos clients pendant cette période pour vous soutenir en leur indiquant qu’ils pourront les utiliser pour de futurs rendez-vous.

4. Préférer les systèmes de rémunération basés sur le CA encaissé

Autre façon de sécuriser sa trésorerie : penser la rémunération des ses salariés sur le chiffre d’affaires effectif entré. En coiffure, il y a notamment la règle des 3,4 qu’il faut étudier pour construire son plan de rémunération. Le système des rémunérations variables, dont les bonus et primes font partie, permet de limiter les coûts fixes selon les rentrées d’argent du salon. La valeur incitative de la rémunération sur objectifs est également un atout pour la bonne santé de l’entreprise. Qui dit plus de chiffre pour le salon dit plus de primes ! Tout le monde est gagnant. Dans le tableau de bord des statistiques du logiciel Flexy sont repris les rapports de performances commerciales. Vente par collaborateur, CA par collaborateur… Tout y est répertorié. Vous pouvez également envisager des primes d’équipes pour stimuler la dynamique d’équipe en proposant des challenges de vente par palier.

5. Comprimer son BFR pour sécuriser sa trésorerie

Pour commencer, réduisez votre besoin en fond de roulement (BFR). Si vous ne l’avez pas déjà fait pendant le confinement, lancez une opération « coup de poing » sans plus attendre. Décrochez votre téléphone et prenez rendez-vous avec vos principaux fournisseurs. En trouvant les bons arguments, essayez de négocier un allongement de vos délais de règlement. Menez également une démarche d’optimisation de vos stocks. Votre objectif doit être de diminuer les stocks de vos différents produits jusqu’à leur niveau minimum nécessaire et suffisant. Certains outils de gestion pensés pour les salons comportent un module permettant d’optimiser les stocks de façon sécurisée. Ils sont une aide précieuse.

6. Jouer des crédits de trésorerie

Autre voie à creuser : l’augmentation de vos crédits à court terme. Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez solliciter le fameux Prêt Garantit par l’État (PGE). Voyez peut-être également pour négocier vos lignes de découvert auprès de vos banques. Pour cela, un conseil : entretenez de bonnes relations avec votre banquier ! Pour obtenir un peu plus de facilités, attachez-vous à nouer avec lui une relation gagnant-gagnant et pérenne.

7. S’entourer de personnes de confiance pour sécuriser sa trésorerie

N’hésitez pas à faire appel aux services d’un comptable pour professionnaliser le suivi de la trésorerie. Cet investissement, en général, s’auto paie dans l’année.

Quelles sont les actions que vous avez entreprises pour sécuriser votre trésorerie ? L’équipe Flexy peut vous accompagner à mettre en place certaines actions ! N’hésitez pas à les contacter en prenant rendez-vous quand cela vous arrange !

Protégez votre entreprise de la crise Covid-19 avec les bons outils !
Testez le logiciel tout-en-un approuvé par les meilleurs de votre secteur. Demandez votre démo gratuite !

Champ requis

Champ requis

Champ requis

Adresse mail à renseigner, vérifier le format Votre email est nécessaire pour pouvoir organiser la demo avec votre conseiller. Pas de spam promis

Numéro de téléphone requis, vérifier le format

Champ requis

Champ requis

 

coronaviruscovid-19gestion

Rédigé par
Leslie Bazelot

Leslie Bazelot

Tombée un peu par hasard dans l’univers de la mode et de la coiffure, c’est au coeur de la rédaction du magazine Biblond.com que j’apprends et je découvre ce secteur fascinant. Après 6 ans à suivre les créations et les actualités du monde de la coiffure, j’ai ensuite fait mes armes en tant que freelance pour accompagner des marques comme Jean Claude Aubry, Christophe Robin dans leur communication. J’ai également exploré les enjeux du B to C et de l’e-commerce cette fois, en participant à la rédaction pour le blog Birchbox. Aujourd’hui, ce qui m’anime ? Le partage de bonnes pratiques et astuces business.