Gestion - - Leslie Bazelot

3 conseils de Stéphane Amaru pour s’imposer comme un bon salon

Couper des cheveux, ça ne s’improvise pas. Encadrer une équipe et faire évoluer le business un salon de coiffure non plus. Formateur artistique et guru du business en coiffure, Stéphane Amaru nous livre sa vision de la gestion d’un salon. (Voir la vidéo en fin d’article)

1. S’équiper des bons outils : la clé d’une bonne gestion

Fort de constater au fil de ses formations que les coiffeurs lui demandaient de plus en plus de cours pratiques sur la gestion et le management, Stéphane Amaru pointe du doigt un besoin essentiel en technique pour booster son business. Les coiffeurs énoncent clairement la volonté de mieux maîtriser les outils et les bonnes pratiques pour mieux gérer leur business. La gestion d’un salon était, anciennement, beaucoup plus difficile. Aujourd’hui, grâce au digital, on arrive à tout bien gérer sur une seule et même application. Ces outils nous permettent de mieux gérer, mais également de contrôler sa gestion. Il est possible de mettre en place sur son logiciel des paramètres qui vont, par exemple, nous indiquer à quel moment il faut embaucher ou inversement. Ces indications, à terme, nous aident à faire de l’argent et donc à faire évoluer le business de son salon.

2. Miser sur le marketing : un élément clé dans l’expérience client

On peut être bon, bien sûr, mais il faut le faire savoir, ne cesse de répéter Stéphane Amaru. Et pour le faire savoir, il y a un réel travail de marketing à mettre en place. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus simple qu’hier, car on dispose de solutions très peu coûteuses qui aident à faire savoir que son business existe, non seulement localement, mais aussi à échelle beaucoup plus grande. Les solutions digitales comme le logiciel Flexy sont de vrais trésors pour le business. Ces « robots qui font du marketing » comme Stéphane Amaru les appelle, sont capables de rappeler un client qui ne serait pas venu depuis un certain temps et lui envoyer directement depuis le logiciel une offre marketing adaptée. La solution permet de lui afficher un message tout à fait personnalisé, les clients se sentent de ce fait très concernés personnellement, et se voient proposer une offre tout aussi personnalisée.
Il faut comprendre que le marketing de proximité ne suffit plus, il faut continuer d’en faire mais il fait maintenant parti de la norme. Aujourd’hui, il faut arriver à attirer des clients de très loin, et pour se faire il n’y a pas mieux que le digital.
Avoir accès à toutes ces solutions c’est une chose, choisir le bon logiciel en est une autre. Il ne s’agit pas ici d’arrêter l’artistique, il faut le compléter par d’autres techniques et outils. On peut faire du bon business en étant de bons artistes. Il est donc important de s’équiper, car cela nous permet, non seulement d’attirer des clients de proximité, mais aussi des clients de très loin. En outre, l’espacement des visites en salon de coiffure sur l’année fait que la proximité ne suffira plus demain et qu’il faudra attirer de nouveaux clients obligatoirement.

À LIRE AUSSI

3 raisons de ne plus attendre pour s’équiper d’un bon logiciel

3. Contrôler régulièrement les bons indicateurs pour suivre la bonne santé de son
salon

Le contrôle est une partie très importante pour l’équipe et son management. Si on arrive à sortir des statistiques et savoir exactement combien chaque personne vend, on commence déjà à gagner, explique Stéphane Amaru. En suivant des KPIs de son logiciel comme le propose Flexy de façon ultra personnalisée, sur les prestations réalisées en salon, mais aussi sur les ventes de produits, il est plus simple de fixer des objectifs. Pour atteindre les bons chiffres, la motivation des équipes est alors en jeu. Vendre est un des points clé du contrôle. Si les équipes vendent, c’est qu’elles sont motivées, car si le client achète, c’est que le coiffeur s’est bien vendu. Il est donc essentiel d’avoir cette ligne de contrôle systématiquement en vue. En management, la vente traduit l’état d’esprit de l’équipe, plus l’état d’esprit est fort plus on vend. Donc plus il y a de ventes, plus vous pouvez vous rendre compte de la motivation de vos équipes. En suivant les statistiques hebdomadaires depuis son logiciel, l’équipe se sent plus concernée et challengée. Aussi, un collaborateur contrôlé fera plus attention, sinon c’est l’oisiveté qui prend le contrôle, note l’expert en formation management. À vous de jouer et d’être le moteur de vos équipes !

Le digital est donc, à bien écouter Stéphane Amaru, un passage obligatoire. Cette étape inclut non seulement un bon apprentissage des outils, une force managériale, mais aussi, une rigueur personnelle. L’équipe Flexy est là pour vous doter et vous accompagner à trouver les meilleures solutions pour développer le business de votre salon, manager de façon efficace vos équipes et toujours accueillir dans les meilleures conditions vos clients. Découvrez les outils qui vous correspondent ! Demandez votre démonstration, c’est gratuit !

Businesscoiffuredigitallogicielmanagement

Rédigé par
Leslie Bazelot

Leslie Bazelot

Tombée un peu par hasard dans l’univers de la mode et de la coiffure, c’est au coeur de la rédaction du magazine Biblond.com que j’apprends et je découvre ce secteur fascinant. Après 6 ans à suivre les créations et les actualités du monde de la coiffure, j’ai ensuite fait mes armes en tant que freelance pour accompagner des marques comme Jean Claude Aubry, Christophe Robin dans leur communication. J’ai également exploré les enjeux du B to C et de l’e-commerce cette fois, en participant à la rédaction pour le blog Birchbox. Aujourd’hui, ce qui m’anime ? Le partage de bonnes pratiques et astuces business.